Le Président Macron dévoile un plan de déconfinement en 4 étapes – et les ACM ?

Jeudi 29 avril, le Président de la République Emmanuel Macron a présenté à la presse l’agenda détaillé du déconfinement. En voici les principales lignes et leurs impacts sur les accueils collectifs de mineurs (ACM).

Un plan de déconfinement en 4 étapes

Le Président de la République a annoncé 4 dates qui marqueront, chacune, le passage à l’étape de déconfinement suivante :

  • le 03 mai 2021 – fin des attestations et des restrictions de déplacement ;
  • le 19 mai 2021 – couvre-feu repoussé à 21 heures et réouverture des commerces, des terrasses et des musées, salles de cinémas et théâtres, avec toute fois des jauges limitées ;
  • le 09 juin 2021 – couvre-feu à 23 heures et ouverture des cafés, restaurants et salles de sport ;
  • le 30 juin 2021 – fin du couvre-feu.

Ce plan de déconfinement sera présenté et précisé par le Premier ministre Jean Castex, au cours de la semaine du 10 mai.

A noter : le calendrier du déconfinement doit s’appliquer sur l’ensemble du territoire national mais pourrait être retardé au niveau local, dans le cas où certains territoires présenteraient des indices inquiétants.

Les impacts du calendrier du déconfinement sur les ACM

Si le Président de la République n’a pas envisagé le détail du plan de déconfinement, les lignes d’ensemble ainsi tracées esquissent néanmoins une possibilité de réouverture des ACM très prochainement (au moins pour les accueils sans hébergement).

Les colonies de vacances et autres accueils avec hébergement sembleraient, quant à eux, en mesure de se tenir au moins au cours des mois d’été juillet-août.

Des précisions sur le “Pass sanitaire”

Selon le Président de la République, ce Pass sanitaire va devenir indispensable à notre vie de demain, mais ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les français.

Ce document ne sera indispensable à compter du 09 juin que pour entrer dans les lieux où se brassent les foules de plus de 5.000 personnes (stades, festivals, foires ou expositions), mais ne sera pas nécessaire pour aller au restaurant, au cinéma ou tout simplement pour se déplacer.

Maintien des aides économiques et du télétravail

Le dispositif actuel du télétravail perdurera au moins jusqu’au 09 juin, avant que ne soit envisagé un assouplissement.

L’activité partielle demeurera également pour les mois de mai et juin.

Morgan Bertholom
m.bertholom@jpa.asso.fr