le Haut Conseil de la Santé Publique rend un avis relatif au contenu du questionnaire d’autoévaluation de l’état de santé de l’enfant pour la pratique d’une APS

Dans le cadre des modifications réglementaires relatives au certificat de non contre-indication à la pratique d’un sport chez l’enfant (les Accueils Collectifs de Mineurs ne sont pas concernés), le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) propose un modèle de questionnaire (disponible en fin de document) destiné à accompagner le renouvellement de la licence sportive.

Ce questionnaire ne peut être un outil de dépistage. Il a pour finalité de sensibiliser l’enfant à la nécessité d’une activité physique ou sportive et de l’inciter à participer à la surveillance de sa santé.

A noter : si ce document n’a pas vocation à être spécialement utilisé dans les ACM, il peut néanmoins constituer, dans les structures volontaires, un outil de médiation entre l’enfant et les adultes qui ont en charge sa surveillance.

Dans son préambule, HCSP juge également utile de rappeler la démarche de prévention que sous-tend la promotion d’une activité physique et/ou sportive régulière de l’enfant. Il précise à cette fin qu’il n’existe pas de contre-indication absolue à la pratique d’un sport, même en cas de maladie ou de handicap si :

  • l’enfant bénéficie d’un accompagnement éclairé pour le choix d’une pratique sportive ;
  • il sait, en fonction de son âge, exprimer ses souhaits, analyser ses capacités physiques et apprécier les risques pris ;
  • les adultes responsables (parents, médecin, éducateur, animateur, entraîneur) prêtent attention aux capacités, aux désirs et aux limites individuelles de l’enfant ;
  • l’enfant et les adultes proches savent identifier et prendre en compte des signaux d’alarme.
morgan Bertholom
m.bertholom@jpa.asso.fr