Grippe hivernale : vaccins et recommandations

 

La campagne de vaccination contre la grippe a débuté le 15 octobre 2019 et se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2019. L’Assurance maladie recommande de se faire vacciner au début de l’automne, avant la circulation active des virus grippaux. Pour rappel, l’épidémie 2017-2018 avait entraîné 75.467 passages aux urgences et 13.000 décès.

Bien que les enfants pris en charge dans les Accueils Collectifs de Mineurs (ACM) ne soient pas soumis aux mêmes risques que les femmes enceintes ou les personnes âgées, les temps passés en collectivité représentent autant d’occasions d’attraper et de transmettre le virus.

Un vaccin gratuit pour les mineurs, à faire utilement au début de l’automne

La vaccination n’est pas obligatoire. Elle représente néanmoins le moyen le plus efficace pour se protéger de la grippe. Le vaccin est sans danger et a peu, voire pas d’effets secondaires (le plus souvent des réactions locales légères et transitoires, plus rarement de la fièvre, douleurs musculaires ou articulaires, céphalées).

Les mineurs peuvent bénéficier gratuitement du vaccin contre la grippe ; il leur suffit d’obtenir une prescription médicale préalable chez leur médecin traitant.

Les professionnels de santé compétents pour procéder au vaccin contre la grippe

Les médecins ont une compétence générale en matière de prescriptions et de vaccinations. Ils sont donc compétents pour réaliser des vaccins contre la grippe sur tout individu et sont les seuls à pouvoir vacciner des mineurs.

L’article R. 4311-7 du Code de la santé publique (CSP) donne également compétence aux infirmières et infirmiers pour réaliser ces vaccins. Les mineurs ne peuvent pas se faire vacciner par ces professionnels de santé (arrêté en date du 14 novembre 2017).

Les sages-femmes peuvent, aux termes de l’article L. 4151-2 du CSP, prescrire et pratiquer les vaccinations de la femme et du nouveau-né. Elles peuvent donc administrer le vaccin contre la grippe, mais uniquement à ces personnes (article 1 de l’arrêté du 10 octobre 2016).

Les pharmaciens peuvent réaliser des vaccins aux termes de l’article L. 5125-1-1 A du CSP. Ils sont, dans ce cas, soumis à certaines exigences prévues à l’article R. 5125-33-8 du CSP. Les vaccins contre la grippe ne peuvent être réalisés que sur les personnes majeures, ciblées par les recommandations vaccinales en vigueur (arrêté du 23 avril 2019).

Les bons gestes à adopter

Se faire vacciner contre la grippe n’exclut pas de rester vigilant. Pour se protéger et pour protéger son entourage, il est essentiel que chacun mette en place un « bouclier sanitaire », dès que les virus grippaux circulent. La série de gestes destinés à limiter la transmission des virus est la suivante :

  • se laver régulièrement les mains, avec de l’eau et du savon ou avec une solution hydroalcoolique ;
  • tousser ou éternuer dans son coude ;
  • utiliser un mouchoir en papier à usage unique.

Pour les personnes malades, il convient de :

  • porter un masque (disponible en pharmacie) ;
  • limiter les contacts avec les personnes fragiles.

Pour plus d’informations, consulter le site du Service Public ou celui de la Haute Autorité de Santé.

morgan Bertholom
m.bertholom@jpa.asso.fr