Vacances apprenantes : un rapport d’enquête parlementaire propose de pérenniser les crédits destinés aux colonies de vacances

Un rapport d’enquête, en date du 16 décembre 2020, fait au nom de la commission d’enquête parlementaire pour mesurer et prévenir les effets de la crise du covid-19 sur les enfants et la jeunesse (voir la composition de la commission), salue l’initiative portée par le dispositif vacances apprenantes (page 122) et formule une proposition tendant à sa pérennisation.

La Jeunesse au Plein Air accueille favorablement cette proposition, laquelle s’inscrit dans le prolongement de son action conduite auprès des pouvoirs publics depuis l’automne dernier.

Un dispositif efficace qui constitue une “excellente nouvelle pour les catégories populaires”

Dans son rapport, la commission revient sur les différentes branches du dispositif “vacances apprenantes” et dresse un bilan de sa transformation au cours de l’année 2020.

“Le dispositif « École ouverte » a été élargi à l’ensemble du territoire. […] Ainsi, 3 800 écoles et établissements, soit sept fois plus d’établissements que sur l’ensemble de l’année 2019, sont restés ouverts début juillet et fin août pour proposer à 250 000 élèves fragilisés par le confinement un programme associant renforcement scolaire le matin et activités sportives et culturelles l’après-midi. Au total, plus de 20 000 professeurs et personnels se sont mobilisés, soit trois fois plus qu’en 2019. Les dépenses afférentes au dispositif « École ouverte » s’élèvent à 23 millions d’euros pour l’été 2020.

Compte tenu de l’utilité du programme, le dispositif a été prorogé durant les vacances d’automne.

Concernant les colonies de vacances, leur relance, après une lente érosion depuis les années 1980, est une excellente nouvelle pour les catégories populaires. En effet, pendant des années, elles ont joué un rôle d’intégration important et ont constitué un véritable lieu d’éducation populaire. Plus de 60 000 enfants sont partis en colos apprenantes, ce qui représente 1 500 séjours de vacances. S’agissant des centres de loisirs, près 500 000 places ont été offertes au cours de l’été grâce à ce dispositif.

Au total, 50 millions d’euros ont été mobilisés, dont 20 millions ont été consacrés aux colos apprenantes, et 30 millions aux centres de loisirs éducatifs. Ces crédits ont été entièrement consommés.

La JPA salue la proposition de la commission tendant à “pérenniser les crédits”

La rapporteure appelle à pérenniser ces dispositifs qui constituent un levier essentiel d’intégration des jeunes, et notamment les plus défavorisés, au sein de la
société.

Proposition de la commission : pérenniser les crédits destinés aux colonies de vacances au sein du programme 163 de la mission budgétaire Sport, jeunesse et vie associative.

Lors de l’élaboration de la loi de finances pour 2021, la Jeunesse au Plein Air avait engagé une action des actions qui ont abouti au dépôt d’amendements par plusieurs sénateurs (lire l’article JuriACM). Ces amendements, qui tendaient notamment à la reconduction du dispositif “vacances apprenantes” pour l’année 2021, ne figuraient malheureusement pas le texte retenu par la Commission Mixte Paritaire (CMP).

Morgan Bertholom
m.bertholom@jpa.asso.fr