Synopsis de l’allocution du Président Macron mercredi 28 octobre 2020 : un reconfinement généralisé

Emmanuel Macron s’est adressé aux français ce soir mercredi 28 octobre pour annoncer de nouvelles mesures restrictives des libertés individuelles et collectives, dans le but de lutter contre la propagation du virus.

La Jeunesse au Plein Air vous propose un synopsis de ces annonces.

Etat des lieux de l’évolution de l’épidémie

  • Les efforts ont été utiles mais le dispositif « tester-alerter-protéger » ne suffit plus
  • Bien que la stratégie adoptée par la France a été la bonne et partagée avec les autres pays de l’UE, celle-ci s’est avérée insuffisante pour endiguer l’épidémie
  • Aujourd’hui, le virus circule en France avec une vitesse qu’aucune prévision n’aurait pu anticiper : le nombre de contaminations s’est démultiplié en quelques semaines
  • Cette seconde vague menace de causer un bilan humain plus lourd que la première
  • Les services hospitaliers sont d’ores et déjà saturés : il est nécessaire de donner un coup d’arrêt brutal aux contaminations pour pouvoir garantir à chacun l’accès au soin, sans choix d’opportunité

Les objectifs que le nouveau confinement devrait permettre d’atteindre

  • Protéger les plus fragiles (notamment les plus âgés, les gens atteints de diabète)
  • Protéger les jeunes, eux-aussi touchés par le virus et affectés par des séquelles sévères
  • Protéger les soignants, déjà éprouvés au cours des mois passés
  • Protéger les plus modestes, qui sont les plus touchés par les conséquences économiques et sociales de la crise
  • Protéger l’économie, tout en donnant la priorité à l’humain

Les erreurs à ne pas commettre

  • Laisser se propager une immunité collective : le bilan serait trop lourd et contraire aux valeurs de la république
  • Confiner uniquement les plus vulnérables serait irréaliste et insuffisant
  • Miser uniquement sur une augmentation des capacités d’accueil dans les services de réanimation

Un reconfinement généralisé sur tout le territoire, plus souple que le précédent, au moins jusqu’au 1er décembre

  • Les rassemblements et déplacements individuels et collectifs seront interdits à compter de la nuit de jeudi à vendredi à 00h, sauf motif dérogatoire (courses, visites médicales, etc.) – les retours de vacances seront possibles jusqu’au dimanche 1er novembre 
  • Les écoles et crèches resteront ouvertes avec des protocoles sanitaires renforcés : les enfants ne doivent pas être privés d’instruction et de liens avec leurs pairs ; les universités seront néanmoins fermées
  • les déplacements pour se rendre sur le lieu de travail seront autorisés (le télétravail devra toutefois être mis en oeuvre toutes les fois qu’il est possible)
  • les commerces non essentiels seront fermés (bars, restaurants, notamment)
  • les EPAD et maisons de retraite pourront continuer de recevoir des visites

A noter : la loi organisant l’état d’urgence sanitaire et cette mesure de reconfinement devrait être votée demain jeudi 29 octobre au Parlement. Elle sera accompagnée d’une conférence de presse du Gouvernement, qui donnera le détail des mesures.

Une prise en charge par l’Etat des conséquences économiques du reconfinement

  • Prise en charge jusqu’à 10 000 euros par mois pour compenser les pertes des TPE/PME
  • Un dispositif d’activité partielle sera déployé

Situation européenne et internationale

  • Les frontières intérieures de l’Union européenne vont rester ouvertes
  • Sauf exception, les frontières extérieures de l’Union européenne seront fermées
  • Aucun voyageur ne doit pouvoir entrer sur le territoire européen sans qu’on soit certain qu’il n’est pas porteur du virus
Morgan Bertholom
m.bertholom@jpa.asso.fr