Le Gouvernement met à disposition des restaurateurs collectifs des outils pour faire face à leurs obligations

Depuis la loi « EGalim » du 30 octobre 2018 et l’ordonnance du 21 octobre 2019 relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire, les acteurs de la restauration collective font face à de nouvelles obligations, qui ont été exposées dans deux précédents articles de JuriACM (ici et ).

Afin d’aider les restaurateurs collectifs publics et privés à faire face à ces obligations, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a mis en ligne un certain nombre d’outils.

Localim : une boîte à outils à destination des acheteurs publics de la restauration collective

Localim est un ensemble de 14 fiches (Disponible ICI) :

  • 8 fiches méthodologiques accompagnant l’acheteur à chaque étape de son projet d’achat (s’approprier les concepts généraux, connaître son besoin, connaître les bonnes pratiques, définir le cahier des charges, etc.) ;
  • 6 fiches filières lui permettant de comprendre les spécificités de celles-ci.

Pour plus d’informations, consulter le site du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Optigede : une plate-forme en ligne d’échanges pour optimiser la gestion des déchets

Conçu initialement comme une boîte à outils pour l’optimisation territoriale de la gestion des déchets, Optigede est une plate-forme en ligne qui met en relation des acteurs publics et privés de la restauration collective, pour leur permettre d’échanger et de diffuser des bonnes pratiques et des retours d’expérience sur l’économie circulaire et les déchets.

Sur la plate-forme, la rubrique dédiée à la restauration collective est pilotée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.

Ap’proche+ : un projet pour encourager le local dans la restauration collective

Ap’proche+ n’est pas d’initiative gouvernementale. Il s’agit d’un Projet Alimentaire Territorial (PAT), lauréat au PNA 2018-2019, qui est porté par Auvergne-Rhône-Alpes Gourmand (ARAG). Cette association régionale aide les entreprises à se mettre en relation avec les décisionnaires du marché, avec la volonté d’essaimer la méthodologie sur les régions PACA et Bourgogne. L’objectif : instaurer un dialogue entre les partenaires locaux afin de s’entendre et de mieux travailler ensemble.

Pour plus d’informations, consulter le site du ministère de l’agriculture et de l’Alimentation.

morgan Bertholom
m.bertholom@jpa.asso.fr