Jeunesse au Plein Air appelle le Gouvernement à renouveler le dispositif colos apprenantes et à instaurer un « passe colo »

Actualisé le 12 mai 2022

 

Jeunesse au Plein Air a sollicité le soutien de ses partenaires parlementaires pour interpeller le Gouvernement, par voie de questions écrites, sur la reconduction du dispositif « Colonies apprenantes » en 2022 ainsi que sur la création d’un « passe colo » au bénéfice de tous les enfants d’une même classe d’âge.

 

Vous trouverez ci-dessous le contenu de la communication qui leur a été adressée lundi 24 janvier.

 

« Madame la Députée, Monsieur le Député,

Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur,

Cet été, 80 000 enfants sont partis en « Colos apprenantes », grâce à l’aide dédiée permettant de lever le frein financier. Plus de la moitié d’entre eux ont bénéficié d’un séjour de vacances pour la première fois. Le dispositif a aussi permis d’élargir l’offre éducative des communes, constituant pour certaines, une première expérience de départ d’enfants. Les organisateurs ont aussi pu s’appuyer sur ce dispositif pour valoriser et renforcer leur action éducative et trouver de nouveaux publics. Vous trouverez en annexe de ce courrier les éléments de bilan issus de la plateforme JPA mise en place pour permettre aux familles qui n’avaient pas d’interlocuteur local de connaître leur éligibilité.

Loin d’être une question ponctuelle, le non accès aux vacances collectives reste une problématique majeure d’inégalité éducative, au regard notamment des 4.4 millions d’enfants privés de vacances*. Les séjours collectifs sont un outil éducatif dans le parcours de l’enfant et du jeune contribuant à répondre à plusieurs enjeux de société : faire ensemble, s’engager, accéder à la mobilité géographique et sociale, ouvrir le champ des possibles… Les enfants et les parents font un bilan positif des colos apprenantes, en 2020 et en 2021. 76 % des familles précisent qu’elles n’auraient pas pu inscrire leur enfant en colo cet été sans l’aide financière.  JPA plaide pour une pérennisation des financements de Vacances apprenantes, premier volet d’une politique de relance des séjours collectifs. Le besoin est d’autant plus important que cette année encore, les enfants et les jeunes auront vécu dans un contexte sanitaire et éducatif particulier.  Nous sollicitons une information aux organisateurs et acteurs locaux le plus tôt possible, pour qu’ils aient le temps de monter les projets et mobiliser les familles. Or aujourd’hui, aucune garantie n’a été apportée par le ministère de l’Education nationale quant à la poursuite du dispositif.

En outre, les colos apprenantes doivent évoluer à moyen terme, le contexte sanitaire et éducatif étant en permanente évolution depuis la première édition. Par exemple, la possibilité pour les personnels en première ligne, la prise en compte des familles monoparentales ont permis de répondre à l’enjeu de mixité dans les séjours en aidant notamment les familles de classe moyenne, en général exclues des aides sans pour autant avoir un budget suffisant pour un inscription en colo. Mais, bien entendu, le critère « personnels en première ligne » ne peut être maintenu en tant que tel, il convient d’identifier de nouveaux critères favorisant la mixité des séjours.

Afin de construire progressivement un nouveau dispositif, JPA propose l’expérimentation d’un pass colo, en plus du maintien l’été prochain des colos apprenantes. L’objectif est de garantir à toute une classe d’âge l’accès au séjour collectif avant l’entrée au collège, période où l’accompagnement dans la prise d’autonomie et le développement de la confiance en soi sont cruciales. 84% des parents passés par la plateforme JPA et ayant répondu à notre questionnaire pensent qu’il est intéressant de proposer une aide financière conséquente à tous les enfants avant leur entrée au collège afin de leur permettre de découvrir les colonies de vacances. Le pass colo pourrait être expérimenté dans des territoires ciblés (ex : cités éducatives ou territoires éducatifs ruraux). En effet, les colos apprenantes nous montrent que les familles sont en attente de dispositifs simples et que le lien de proximité est essentiel dans l’inscription (plusieurs explications : bouche à oreille, lien de confiance, implication des acteurs de terrain…).

Je sollicite aujourd’hui votre soutien pour relayer ces demandes aux Ministres en charge de cette politique, M. Jean-Michel Blanquer, Mme Sarah El Hairy, M. Adrien Taquet et Mme Jacqueline Gourault.

Veuillez agréer, Madame la Députée, Monsieur le Député, l’expression de ma très haute considération. 

 

Le Président de JPA

Christian DOMINE

 

*source OVLEJ-CREDOC 2020″

 

A ce jour, les parlementaires suivants ont déjà apporté une réponse positive et interpelleront le Gouvernement en leur nom sur ces questions.

Les députés :

Les sénateurs :

 

Retrouvez les questions au Gouvernement déjà publiées au Journal Officiel ou adressées directement au ministre :

Morgan Bertholom
m.bertholom@jpa.asso.fr