Eviter les noyades avec le plan « Aisance aquatique »

Selon les résultats intermédiaires d’une étude de Santé Publique France, entre le 1er juin et le 30 août 2018, au moins 1169 personnes se sont noyées accidentellement (19,8 % de plus qu’en 2015 sur la même période) et 254 d’entre elles en sont décédées.

Bien qu’une large part de ces noyades concerne les enfants de moins de 6 ans (28 %), 54 % des accidents concernent un public âgé de 6 à 65 ans. Dans les Accueils Collectifs de Mineurs (ACM), ces chiffres ne peuvent qu’inciter à redoubler de vigilance lors des temps de surveillance des baignades.

Pour lutter contre ces accidents qui surviennent principalement en période estivale, le Gouvernement a lancé en avril 2019 le plan « Aisance aquatique ». Ce dispositif tend à moderniser les techniques d’apprentissage de la natation et, tout en les responsabilisant, à donner un rôle actif aux parents, dès le plus jeune âge de l’enfant, dans l’apprentissage des bases du « savoir flotter » et de la prudence qui doit toujours accompagner les plaisirs de l’eau.

Parmi les mesures, on retrouve des « stages » d’apprentissage des bases de la natation, accessibles aux enfants scolarisés en école maternelle sur une période d’une semaine, ainsi que des tutoriels vidéo à destination des parents, pour améliorer leurs méthodes d’enseignement. L’apprentissage y est séquencé en 6 étapes progressives (acclimatation au bassin, immersion…) et s’attache à décomposer les gestes d’accompagnement à l’autonomie aquatique.

Le plan « Aisance aquatique » complète celui créé en 2015, « J’apprends à nager », lequel s’adresse désormais aux enfants âgés de 4 ans.

morgan Bertholom
m.bertholom@jpa.asso.fr