Comprendre les niveaux de vigilance en cas d’alerte météo

Les organisateurs d’Accueils Collectifs de Mineurs (ACM) doivent assurer la sécurité des enfants et des jeunes qui leur sont confiés, durant toute la durée de l’accueil.

Lorsque l’accueil de loisirs dure plusieurs jours, des changements météorologiques importants peuvent intervenir et influer sur le programme du séjour. Comment déterminer si l’activité de course d’orientation sur le littoral peut être maintenue ? Quels indices météorologiques compromettent inévitablement la tenue de l’activité de char à voile ?

Il appartiendra à l’organisateur, dans chaque situation et en lien avec les directrices et directeurs, de prendre la décision qui garantit la sécurité des mineurs accueillis. Afin de prendre cette décision, souvent mal accueillie par les familles et les enfants lorsqu’elle est sécuritaire, service-public.fr propose d’aider à comprendre les niveaux de vigilance en cas d’alerte météo.

Plusieurs risques météorologiques

La vigilance météo informe la population de phénomènes météorologiques dangereux. Ces risques sont localisés sur la carte de France et précisés par un pictogramme.

Les vents, violents, pluies, inondations, orages, neige/verglas, grand froid, canicule… sont autant de raisons d’envisager de ne pas conduire une activité en ACM, dans l’intérêt et pour la sécurité des mineurs.

4 couleurs caractérisent le niveau de risque

  • Vert : pas de vigilance particulière
  • Jaune : soyez attentifs surtout si la pratique d’activités extérieures est envisagée
  • Orange : soyez très vigilants, des phénomènes dangereux sont prévus
  • Rouge : une vigilance absolue s’impose, des phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle sont prévus

 

A noter : En cas de vigilance jaune, il appartient à l’organisateur de décider, en lien avec ses directrices et directeurs, si l’activité extérieure doit ou non être maintenue. Si un mineur subit un dommage à l’occasion de cette activité, la responsabilité de l’organisateur ne sera pas automatiquement retenue, mais l’indice de vigilance constituera, pour le juge, un indice que tous les moyens n’ont pas été déployés pour assurer la sécurité des mineurs.

En cas de vigilance orange ou rouge, toute activité ou trajets à l’extérieur doivent être annulés, ou limités.

morgan Bertholom
m.bertholom@jpa.asso.fr