Bilan du 7ème cycle du dialogue de l’Union européenne en faveur de la jeunesse

 

Le 26 juin 2020, le Conseil a fait le bilan du 7ème cycle du dialogue de l’Union Européenne en faveur de la jeunesse.

 

Ce dialogue conforte le rôle de l’animation socio-culturelle. Le document promeut notamment une Animation socio-éducative de qualité pour tous avec la volonté de :

 

  • promouvoir un meilleur accès à la recherche, aux connaissances et à l’expertise en matière d’animation socio-éducative et mettre en œuvre les principes et mesures proposés dans différents documents stratégiques européens dans le domaine de l’animation socio-éducative, de manière à en améliorer la qualité, l’accessibilité et la reconnaissance à tous les niveaux ;

 

  • soutenir et faciliter l’accès à une animation socio-éducative de qualité au moyen d’une coopération continue entre les établissements d’enseignement formel et non formel ainsi que d’une meilleure visibilité ;

 

  • promouvoir des normes de qualité et d’autres cadres d’assurance de la qualité pour l’animation socio-éducative ;

 

  • promouvoir la coopération transsectorielle et pluridisciplinaire entre le domaine de la jeunesse et d’autres secteurs présentant un intérêt pour la vie des jeunes aux niveaux local, régional, national et européen ;

 

  • continuer à promouvoir l’animation socio-éducative dans le domaine numérique – y compris en ce qui concerne les plateformes numériques et les solutions intelligentes -, qui peut contribuer à améliorer le niveau global des aptitudes et compétences numériques des jeunes; ainsi que d’autres formes d’animation socio-éducative mais aussi d’établissements, tels que les centres pour les jeunes, les points d’information, les espaces d’animation socio-éducative dans les écoles et les établissements d’enseignement supérieur ;

 

  • intensifier les efforts visant à renforcer les moyens des animateurs socio-éducatifs et à les motiver en améliorant leurs conditions de travail et en garantissant une rémunération équitable ;

 

  • promouvoir davantage le rôle important que joue l’animation socio-éducative en soutien à la participation active des jeunes ;

 

  • encourager les jeunes à participer à différentes formes d’animation socio-éducative et à les façonner ;

 

  • promouvoir une animation socio-éducative plus inclusive grâce à une éducation et à une formation spécifiques, diversifiées et continues pour les animateurs socio-éducatifs, y compris sur les besoins des différents groupes défavorisés. Cela peut, lorsqu’il y a lieu, être complété par un travail de proximité auprès des jeunes.

 

morgan Bertholom
m.bertholom@jpa.asso.fr