Feux de forêt : prévenir et réagir

Selon le dossier de presse publié sur le site de Ministère de la transition écologique et solidaire, dans le cadre de la campagne de prévention #attentionfeuxdeforet, la France métropolitaine, bien plus épargnée que l’Espagne, le Portugal,  ou l’Italie, comptabilise en moyenne 4 000 feux par an et 11 000 hectares de forêts brûlées. Un incendie sur deux étant causé par une imprudence, le Gouvernement entend rappeler les principales règles préventives et les comportements à adopter après le départ du feu.

Comment les feux sont-ils déclenchés ?

  • 90 % des départs de feux sont causés par l’activité humaine économique (chantiers, activités agricoles) ou des activités du quotidien (mégots de cigarettes, barbecues ou feux de camps, etc.), et la moitié est consécutive à une imprudence ou un comportement dangereux
  • 80 % des feux se déclenchent à moins de 50 mètres des habitations

Le changement climatique, un facteur aggravant du risque

Avec les effets du changement climatique, les zones exposées aux risques devraient remonter vers le nord-ouest de la métropole (Pays-de-la-Loire, Centre-Val-de-Loire et Bretagne). Dans les zones du sud, déjà touchées, les risques d’incendies pourraient s’étendre à la moyenne montagne et la période à risques pourrait passer de 3 à 6 mois.

Selon l’Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique (ONERC), les conditions de l’été 2003, à savoir une sécheresse extrême conjuguée à une canicule intense et durable, pourraient se produire une fois tous les 4 ans dans les territoires méditerranéens.

Les recommandations du Gouvernement

  • Respecter les arrêtés municipaux ou préfectoraux qui interdisent temporairement certaines pratiques ou l’accès à certaines zones
  • ne pas allumer de feu ou de barbecue aux abords des forêts
  • ne jamais jeter ses mégots en forêt ou par la fenêtre de la voiture
  • ne pas réaliser de travaux avec des matériels susceptibles de déclencher un feu (disqueuse, soudure) les jours de fort risque d’incendie
  • ne pas stocker de bois contre sa maison
  • prévenir le 18, le 112 ou le 114 en cas de début d’incendie, et essayer de localiser le feu avec précision
  • ne pas fuir son habitation et s’y confiner en attendant l’arrivée des secours

Si ces gestes de prévention concernent l’été, la prévention des incendies doit se faire tout au long de l’année, notamment en débroussaillant régulièrement son habitation et en la préparant utilement (utilisation de matériaux durables et étanches, nettoyage des toitures et gouttières, éloignement des matériaux inflammables, etc.).

Plus d’informations sur le site du Gouvernement.

morgan Bertholom
m.bertholom@jpa.asso.fr